ActualitésAlimentation des seniorsPar quoi remplacer le sucre quand on est sénior ?

9/28/2021

Par quoi remplacer le sucre quand on est sénior ?

Aujourd’hui, la consommation de sucre est largement supérieure aux recommandations de l’OMS. En effet, le sucre n’est pas indispensable d’un point de vue nutritionnel. Il apporte des calories vides, c’est-à-dire des glucides simples sans apport de vitamines ni minéraux, donc sans bienfaits pour l’organisme. Par quoi peut-on remplacer le sucre lorsqu’on est sénior ?

Les différents sucres présents dans les aliments

Tout d’abord, il est important de différencier les 2 types de glucides : les « glucides simples » tels que le saccharose, fructose, glucose, lactose, maltose, galactose, présentant souvent un goût sucré et les « glucides complexes » autrement dit les « sucres lents » représentant 55% de nos apports énergétiques, qui sont indispensables à l’organisme des séniors. Les sucres présents dans notre alimentation sont :

  • Le fructose dans les fruits, les légumes, le miel.
  • Le glucose est la première source d’énergie de l’organisme, qui sert de substrat à de nombreuses cellules et en particulier à celles du cerveau. Chaque glucide est dégradé dans l’organisme afin d’obtenir du glucose, qu'il va ensuite utiliser pour toutes les cellules du corps. Le glucose se retrouve donc dans tous les aliments contenant des glucides.
  • Le lactose et le galactose sont les sucres présents dans les produits laitiers.
  • Le saccharose autrement dit « le sucre de table » est composé d’une molécule de glucose et une molécule de fructose. Il est le sucre référent pour définir le pouvoir sucrant des sucres, polyols et édulcorants.

Attention, les sucres sont également présents dans les aliments sous d’autres appellations : sirop de glucose -fructose, sucre inverti, mélasse, polyols, les sirops de fruits, les jus concentrés, le miel. Par ailleurs, Saveurs et Vie propose des menus sans sucre ajoutés adaptés aux personnes âgées.

Séniors, découvrez les remplaçants du sucre

Le sucre de table (blanc) est une substance naturelle, qui, consommé en grande quantité, est mauvais pour la santé. Il provient d’une plante, de la betterave sucrière ou de la canne à sucre, tout comme le sirop d’agave qui vient de la plante d’agave, le sirop d’érable de l’érable, le sucre de coco des fleurs du cocotier, ou encore le miel du nectar de fleur. Il est composé de glucose et de fructose, tout comme tous ces autres sucres, même les fruits !

En revanche, certains sucrants apportent des bienfaits pour l’organisme et n’ont pas le même impact sur la glycémie. Le miel est composé de 80% de glucides (fructose et glucose) mais contient des antioxydants bénéfiques pour l’organisme des personnes âgées. Il aurait un impact moins important sur la glycémie (index glycémique inférieur) que le sucre blanc mais cela reste encore très controversé. Le sirop d’agave est composé de 60% de fructose et 20% de glucose, ce qui fait de lui un aliment à index glycémique bas donc très peu d’impact sur la glycémie. Le sirop d’érable est composé de saccharose (glucose et fructose) et a des propriétés nutritives très similaires au miel. Il aurait un index glycémique assez élevé comme le miel mais inférieur au sucre blanc. Le sucre de coco est composé d’autant de saccharose que le sucre blanc mais il est plus riche en fructose, ce qui explique un index glycémique bas. Il est également riche en minéraux. La stevia est considérée comme un édulcorant naturel car son pouvoir sucrant est 200 fois supérieur au sucre blanc mais elle n’apporte pas de calories. Enfin, les édulcorants artificiels tel que l’aspartame ou le sucralose, ont des pouvoirs sucrants 200 à 600 fois supérieurs au sucre blanc et n’apporte pas de calories. A ce jour, il n’y a pas de résultats concrets pour confirmer leurs dangers sur la santé mais leur consommation n’est pas recommandée.

Pour conclure, il ne faut pas abuser de tous ces produits sucrants car une forte consommation entraine la prise de poids, des risques de diabète de type 2, des maladies cardiovasculaires, et des cancers.

Melissa

Votre diététicienne Saveurs & Vie