02/05/2019

Le régime anticholestérol

regime-anticholestérol

Il est communément admis qu’un excès de graisses est délétère pour la santé : un taux important de cholestérol dans le sang peut entrainer des maladies chroniques comme le diabète ou l’hypertension ou jouer un rôle déclencheur dans la survenue d’un infarctus.

Qu’est-ce que le cholestérol ?

Le cholestérol est un lipide indispensable au bon fonctionnement du corps humain. Les lipides sont une extraordinaire source d’énergie, ils constituent la membrane de nos cellules et participent à la synthèse de certaines hormones. Afin de se déplacer dans le corps humain, le cholestérol utilise deux « véhicules » sous la forme de lipoprotéines :   

- Le LDL cholestérol ou « mauvais cholestérol » : celui-ci est responsable d’un dépôt de graisse sur la paroi des artères et de leur encrassement. Ce phénomène appelé athérosclérose favorise la survenue de maladies cardiovasculaires en empêchant le sang de bien circuler ( infarctus du myocarde, AVC…)

- Le HDL cholestérol ou « bon cholestérol » : Il empêche l’athérosclérose et de ce fait devient cardioprotecteur.

Lors d’un bilan lipidique, nous mesurons les différents taux de cholestérol dans le sang. La situation optimale pour rester en bonne santé s’évalue avec la combinaison des différents taux et les antécédents personnels et facteurs de risques des patients.

Que dois-je faire si je ne veux pas souffrir d’un excès de cholestérol ?

Il convient de pratiquer une activité physique régulière (au moins 30 minutes par jour) et de manger varié et équilibré.

Plus précisément, il est important lors de la composition de vos menus, de veiller à un apport optimal de fibres (le Programme National Nutrition Santé préconise 5 portions de fruits et légumes par jour). Celles-ci diminuent l’absorption du mauvais cholestérol au cours de la digestion. Elles représentent une source de vitamines et minéraux et permettent de fluidifier le transit.

Veillez à inclure dans votre alimentation (2 à 3 fois par semaine) des poissons gras type sardine, maquereau, thon ou saumon. Ils sont très riches en oméga 3 et donc cardioprotecteurs.

Au moment de la préparation des repas, variez vos modes de cuisson. Préférez le grill, les papillotes au four, le wok et le cuit-vapeur à la friteuse. Pour les assaisonnements, pensez aux herbes aromatiques et aux épices. De la même manière, il convient de choisir vos huiles en fonction de leur utilisation. En effet, une huile prévue pour l’assaisonnement verra ses lipides se dégrader si on la chauffe.

Pour vos vinaigrettes : huile d’olive, de colza, pépins de raisins, noix et noisettes

Pour cuire vos viandes et légumes : huile d’olive, soja et arachide. La quantité requise est une cuillère à soupe par repas et par personne.

Limitez fromages (1 portion par jour), charcuteries, viande rouge (3max /semaine) et œufs (4 max/semaine) et ne consommez qu’exceptionnellement les aliments transformés (saucisses, pizzas industrielles, plats préparés…) ainsi que des aliments frits, chips, cacahuètes, panés, viennoiseries qui comportent beaucoup de mauvaises graisses cachées…

De manière générale, il est beaucoup plus sain de concocter ses propres repas plutôt que d’acheter des repas industriels. Et si vous prenez votre repas en collectivité (cantine, restaurant d’entreprise, maison de retraite ou résidence autonomie pour seniors…), sachez que la composition des menus équilibrés est confiée à une diététicienne et régie par des normes de santé imposant des fréquences et tailles de portion pour les aliments. Il en est de même si vous bénéficiez d’un service de livraison de repas à domicile.

Votre diététicienne, Stéphanie Vatinos

J'appelle Saveurs et Vie

01 41 733 733

Saveurs et Vie me rappelle

Je contacte Saveurs et Vie par e-mail

Nous écrire par email